Spectacles

Thalassa 

de la mer à la mère

A musical-poetic concert from Xanthoula Dakovanou (voice, ngoni, bendir) and Solis Barki (frame drums, kalimba, steel drum, ocean drum, digiridoo, udu). 

 At the beginning of the 20th century, the French writer Romain Rolland speaks to Freud for the first time about what he named an "oceanic feeling". To him, this signified the happiness of infinity, the need of humans to feel surrounded by water, the sensation of eternity that touches and explains, sometimes, the religious feeling.  Freud then used the term, understanding the oceanic feeling as an archaic state of the psyche's life, back at the time when the child used to feel ONE with the world. The sea is always ambiguous. It contains the infinite horizon, the sensation of water, the foetal pleasure of union with the infinite maternal body, the union with the universe, the ONE. But the sea can also be threatening. When it gets angry, it can swallow, devour, make you disappear. Just like a mother. De la mer à la mère. THALASSA.

La Dame et la Barque

"Les chansons sonnent comme les contes mystérieux du bout du monde qu’on nous lisait enfants. Le parallèle n’est pas anodin : la voix pleine de la chanteuse, ancrée dans les traditions balkaniques, est connue des mélomanes : on la trouve sur le disque Les plus belles berceuses du monde (...) Rythmiques des Balkans et modes indiens sont fait pour s’entendre. Le résultat est grisant".

 

Franpi Barriaux / Citizenjazz, 2015

novembre 2015

Concert de la Musique des Balkans 

"Avec sa voix extrêmement expressive, qui couvrait facilement les nécessités et la gamme expressive de son répertoire, en interprétant chaque chanson dans sa langue originelle, la musicienne talentueuse nous a transporté dans un voyage de sons et de rythmes qui traversait les siècles et qui nous permettait de visualiser toute la vitalité et les couleurs des traditions d'autrefois (...)

A côté de Xanthoula Dakovanou, les musiciens virtuoses DImos Vougioukas à l'accordéon et Stefanos Filos au violon".

Michalis Virvidakis, Chaniotika Nea, Crète

Avril 2017  (trad. fr.)

De la Grèce à la Méditerrannée

'..La voix déchirante de Xanthoula Dakovanou (voix et petite harpe africaine ngoni) et son interprétation profonde de l'âme de la Méditerranée ont saisi le public, ainsi que l'accordéoniste Taxiarchis Vasilakos et Stefanos Filos au violon (et à la voix).."

Efimerida ton Sindakton, Athènes

Mai 2016  (trad.fr.)

Copyright @ MOUSA AMKE Music & Dances of the World 2018